Douleurs dentaires... et si ça venait des cervicales?

November 10, 2016

 

Vous souffrez de douleurs dentaires ressemblant à une carie, une gingivite...La première étape est d'aller consulter votre dentiste. Lors de cette visite, il vous explique qu'il ne voit rien d'anormal. Il est possible que vos cervicales soient à l'origine de vos symptômes...

 

Les dents peuvent être à la cause de nombreux problèmes tels que des déséquilibres posturaux liés à une malocclusion (mauvais alignement des dents lors de la fermeture de la bouche), ou des désordres métaboliques (infections qui peuvent engendrer des problèmes cardiaques, tendineux..)...

 

Mais une dysfonction cervicale peut aussi engendrer des pseudo-douleurs dentaires.

 

Différents schémas d'apparition et de transmission de contraintes se rejoignent.

 

Pour bien comprendre il faut considérer le rachis cervical et la tête comme un ensemble d'articulations interdépendantes. Une perte de mobilité d'une vertèbre va modifier l'équilibre postural et induire des contraintes mécaniques nouvelles sur les structures environnantes. 

 

On a souvent la vision des cervicales en pensant uniquement à la partie postérieure (arrière du cou), cependant il faut considérer aussi les muscles latéraux comme le SCOM et les scalènes ainsi que l'os hyoïde  (os suspendu situé entre le menton et la thyroïde) et tous les muscles correspondants qui maintiennent cet os à la mandibule et au sternum. 

 

Exemple 1: une perturbation au niveau de C2 (2ème cervicale) peut entraîner une tension musculaire asymétrique au niveau de l'os hyoïde qui le transmet à la mandibule, perturbe l'articulé dentaire (occlusion) et provoque des contractures muscles masticateurs créant des pseudo douleurs dentaires.

 

 

 

 

 

 

illustration des triggers points du muscle masséter (croix) et les zones d'irradiations douloureuses (en rouge). On remarque la présence de pseudo-douleurs dentaires.

 

 

 

 

 

 

Exemple 2: une perturbation entre la base du crâne et C1 (première cervicale) peut induire des contractures des muscles sous occipitaux (liant la base de la tête au vertèbres cervicales hautes) et réduire la sortie de la tête d'une partie des nerfs crâniens (IX,X,XI). Ceci, par la jonction entre des fibres du nerf glosso-pharyngien (IX) et un rameau terminal du nerf mandibulaire (issu du nerf trijumeau (V)), qui est responsable de l'innervation des dents inférieurs, peut produire une fausse information au cerveau comme une douleur dentaire.

 

 

 

illustration des rapports entre C1 (en vert) et les nerfs crâniens. (glossopharyngien (IX), vague (X), accessoire (XI) et hypoglosse (XII)).

 

 

 

 

 

 

 

 

illustration des territoires d'innervation sensitive (dents supérieures = nerf maxillaire, dents inférieures= nerf mandibulaire).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont des exemples de suites mécaniques ayant pour origine les cervicales et pouvant engendrer des douleurs dentaires, il en existe évidemment d'autres. 

 

En conclusion, il est bon de rappeler que lorsque vous avez des douleurs dentaires, le professionnel à aller consulter est votre dentiste, dans le cas où celui-ci ne trouve pas de problème justifiant vos symptômes, une séance d'ostéopathie est tout à fait indiquée.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Canal lacrymal bouché, l'ostéopathie est un moyen de traitement.

July 18, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents

August 1, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon

Christophe THINLOT Ostéopathe

SCM Roses Fabriques

68, rue des Fabriques

54000 NANCY

Retrouvez moi sur
  • Facebook Basic Black
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2016 by C.Thinlot Osteopathic Doctor. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now